•  
    © voyelle

    24°C
    aujourd'hui  en Normandie ! 
                                              L'été normand de mon enfance serait-il enfin de retour ?



    3 commentaires

  • Encore une histoire de tarte...


    Maggie était en retard à son rendez-vous. Les voitures roulaient trop lentement à son goût.Son portable n'arrêtait pas de sonner depuis qu'elle était montée dans sa 2 cv décapotable. Pas le temps de répondre !  merde, si je rate l'interview avec Peter Wallas, s'en est  fini de ma carrière chez  "Forever". Au moment où elle se préparait à démarrer le moteur de sa voitue, pour la troisième fois, un choc brutal survenu par derrière projeta sa tête contre le tableau de bord. Le temps de reprendre ses esprits et elle imagina le pire; la douleur au front n'était rien à côté de ses paupières obstruées qui l'empêchaient d'ouvrir les yeux. Quelque chose de chaud et d'épais était en train de s'écouler sur son visage. Paniquée, elle se mit à hurler; elle chercha à tâtons la poignée de la portière, en vain. Oh, c'est pas vrai ! Maggie donna des coups de poings sur le klaxon qui émettait des sons étouffés, comme un jouet dont les piles s'épuisent.
    Elle hurla de nouveau quand la portière s'ouvrit brutalement. 
    - ça va mademoiselle ? La voix lui sembla lointaine. Mademoiselle, vous m'entendez ? Vous êtes blessée ? Maggie s'apprêtait à répondre quand quelque chose qu'elle refusa d'identifier glissa dans sa bouche.

    Elle était dans son lit quand elle se réveilla en sursaut. Son portable se mit à sonner. Elle l'attrapa d'un geste lent et décrocha. 
    - Allo ?
    - Mademoiselle Wizzard ?
    - oui, c'est moi.
    - Peter Wallas. je vous appelle à propos...
    - Peter Wallas ? Oh, mon dieu, je suis en retard. je suis désolée Monsieur Wallas, le temps d'enfiler une robe et j'arrive. Surtout ne bougez pas... j'arrive tout de suite...je...je suis à la librairie dans un quart d'heure au plus tard. je vous en prie, n'appelez surtout pas...
    - Mademoiselle Wizzard, c'est pas la peine de vous...
    - j'arrive...
    Maggie avait bien du mal à contrôler ses mouvements; le téléphone dans la main droite, elle s'efforçait de retrouver sa robe qu'elle avait du mettre quelque part dans la penderie ambulante qui innondait le plancher de sa chambre.
    - Mademoiselle Wizzard inutile de venir, l'interview a été annulée et...
    - Quoi ? hurla Maggie dans le téléphone.
    - Mademoiselle Wizzard, j'ai été hospitalisé d'urgence hier soir pour une intoxication alimentaire. J'ai appelé le journal et Madame Kealton m'a donné votre numéro pour que je puisse vous joindre avant l'heure du rendez-vous afin de vous éviter de vous déplacez pour rien.
    - Merci, Monsieur Wallas,c'est très gentil de votre part,j'ai cru que...au fait, c'est pas grave, j'espère ? Vous allez bien ?...je veux dire...
    - oui,ça va, merci. Il m'ont fait deux lavages d'estomac et je sors cet après-midi. je pense qu'il serait préférable d'attendre...
    - deux lavages...! Excusez-moi, Monsieur Wallas.
    - Oui ? 
    - est-ce que vous pourriez me dire ce que vous avez mangé pour...
    - Une tarte aux poireaux.
    - Oh, c'est vraiment...Monsieur Wallas ?
    - Oui?
    - je vous promets que cela restera confidentiel.
    - Merci. Je vous appelle demain. Au revoir Mademoiselle Wizzard.
    - Au revoir, Monsieur Wall...bip, bip, bip...merde, plus de batterie. Maggie balança le portable sur le lit et se dirigea vers la salle de bain. Elle essaya de se remémorer la soirée  mais son mal de crâne l'en empêcha. La main sur le front, elle alluma la lumière qui l'éblouit un moment puis elle regarda le miroir. Le reflet lui renvoya l'image d'une fille qui avait l'air d'avoir fait la bringue toute la nuit. Elle vit avec stupeur qu'une partie de son visage était  masqué par une substance non identifiée. En s'approchant plus près du miroir, Maggie s'aperçut avec horreur qu'elle s'était tout simplement endormie, évanouie même, dans un reste de pizza qu'elle avait commandé la veille; trop fatiguée, mais surtout trop ivre, pour se préparer une salade printanière. C'est alors qu'elle se souvint de son cauchemar. C'était juste avant que la sonnerie du téléphone ne la réveille. Maggie regarda l'heure.Elle avait tout juste le temps de prendre une douche.Elle alluma la radio qui annonçait un bouchon de 2km sur l'autoroute 145 ; celle justement qu'elle empruntait chaque jour pour aller travailler.Cette fois, elle réalisa qu'elle serait vraiment en retard...© voyelle


    © voyelle


    "Tarte aux poireaux, oseille et coppa

    1 pâte brisée
    120 g de poireaux cuits
    ( bien égoutter ! )
    15 feuilles d'oseille ( 50g environ)
    3 oeufs
    200ml de lait entier
    200ml de crème liquide semi épaisse
    20g de maïzena
    6 tranches de Coppa
    120g de fromage à tartiflette
    1 cuillère 1/2 à café de muscade
    beurre
    sel et poivre

    Préchauffez le four à 200°c. Dans une poêle avec un peu de beurre faire fondre les feuilles d'oseille épluchées et ajouter en cours de cuisson la muscade et les poireaux. Réservez..
    Mélanger dans un saladier, le lait, la crème, les oeufs battus en omelette, le sel et le poivre. Ajoutez la maïzena et mélangez bien.  Disposez la pâte brisée dans un plat à tarte puis garnir avec le poireau et l'oseille. Versez la préparation liquide dessus. Ajoutez uniformément les 6 tranches de coppa
    ( j'ai coupé chaque tranche en trois pour une meilleure répartition ) et le fromage préalablement coupés en 6 parts. Mettre au four pendant 30 à 35 minutes selon le four. La tarte doit être bien doré. Servez chaud. 


    6 commentaires

  •       
     
      





      1 yaourt au lait entier
      1/2 pot de yaourt de lait en poudre demi écrémé
      60 g de noix de coco en poudre
      6 cuillères à café de sucre
      1 litre de lait entier

    Dans un saladier mélangez bien le yaourt, le lait en poudre, la noix de coco et le sucre. Versez progressivement le lait entier en mélangeant. Remplir les pots et programmez la yaourtière pour 12H. Consommez après 4h de frigo.




    © voyelle


    "Si tu vois un éléphant avaler une noix de coco, c'est qu'il a confiance en son derrière." P
    roverbe africain



    11 commentaires


  • © voyelle


                                                 ( Extrait "Best Love Rosie"  ) 

    (...) J'ai allumé la lampe à pétrole. Il restait environ quarante minutes d'autonomie à mon ordinateur ; j'en ai profité pour taper une "pensée" sur ma nouvelle table. La chienne s'était réfugiée dans l'ombre des marches. Elle se tenait assise, yeux ouverts et brillants, mais elle ne bougeait pas et je l'ai laissée en paix.

    Pensée n°8 : les animaux

    Peut-être n'y a-t-il personne pour rendre son amour à votre coeur aimant. Ou peut-être votre coeur lui même est-il devenu, au fil du temps, moins confiant et expansif qu'autrefois. 
       Mais on oublie combien aimer est difficile en admirant les animaux, en leur souriant en louant l'inventivité de la nature pour des couleurs si riches, des robes si soyeuses, des fourrures si douces, des yeux si luisants, des mouvements si gracieux, des élans si spontanés, un instinct si sûr, une telle richesse de personnalité. D'emblée, on aime les animaux tels qu'ils sont, sans songer à vouloir les changer.
       Sentez votre coeur s'ouvrir lorsqu'un être sans défense remet son sort entre vos mains - qu'il soit chien, chat, perroquet, tortue ou vieux cheval. Un amour naît alors, si désintéressé, si attentif à l'altérité de l'autre, que celui des hommes peut nous sembler grossier en comparaison. 

       Les animaux sont un don de la création à l'être humain
       (155 mots)

    J'enverrais ça de Milbay dans la matinée (...)


    © voyelle


    1 commentaire
  • Il fallait bien que çela m'arrive...joueuse comme je suis. Mouais ! Me voilà taguée en "Bleu" par  ma-ger-de   Sympa d'avoir pensé à moi. Mouais ! 

    La mission étant d'éditer 7 photos de trucs, bidules bleus... de chez moi ( si j'ai bien compris le système de la technique du tag ) Alors voilà mon expo "bleutaguisée".


    © voyelle                                                                                      BLEU CRAIE



    © voyelle                                                                             BLEU "VIVACITE"


    © voyelle                                                                                     BLEU PLUME



    © voyelle                                                                                      BLEU VASE

                                                                                                                                                                                          


    © voyelle                                                                                    BLEU PETALE



    © voyelle                                                                            BLEU COQUILLAGE


    © voyelle                                                                                       BLEU DU CIEL 




    MISSION ACCOMPLIE !  Si, si, tout ça, c'est bien chez moi...en Normandie ! A présent je dépose le bilan... je veux voir la vie en ROSE ! sous ma couette...bleue


    3 commentaires



  • Nous avons joués les limaces sur les pelouses pendant le festival des arts de la rue de Sotteville-les-Rouen. "Vivacité" fêtait sa 20ème année d'existence. Des goûts et des couleurs; en veux-tu en voilà, y en avait jusque dans les arbres





    et pis là aussi, avec " Les Sanglés"  le groupe de libération des arbres.


    © voyelle

    mais mon coup de coeur c'est ça...du cirque dans le théâtre, du théâtre dans le cirque : "Pipo"...magie bouleversante, émotion tendre et drôle d'humour avec "L'Acte Théâtral" 






    © voyelle












    3 commentaires