• 100_3288.JPG

    Dans la rubrique "ENTREE DES NULLES" (Hannnnn !!!) p.130 du MARIE CLAIRE juillet-août, j'ai testé la très bonne recette de Valérie LHOMME. Un clafoutis tomates cerises...INRATABLE où alors faudra changer de four.

    100_3127.JPG

    photo©Voyelle

    A déguster tiède mais c'est encore meilleur froid !!!!!!!! Bon, ça c'est fait ! Merci Valérie ;) J'en viens à mon idée : je te propose de gagner le prochain numéro de Marie-Claire (septembre-octobre) par tirage au sort. Hein ?! non, je ne suis pas sponsorisée, je l'acheterai avec mon bas de laine...en double puisque j'en garderai un pour moi, ça va de soi. 

    Pour participer à mon idée dénichée de derrière les casseroles, il te faudra réaliser la recette (à me demander par mail à moins que toi aussi tu sois Marieclairisée).Une fois la recette réalisée, tu la prends en photo et tu l'as met sur ton blog, n'oublies pas de me prévenir pour que je puisse valider ta particpation. Clôture de mon idée le 3 septembre !

    Le petit + car comme tu le sais, je suis pour le partage, si tu peux mettre un lien de mon idée sur ton blog, FB...bah ça serait super sympa. Voili, voilou j'attends de tes nouvelles !  

    @ bientôt...j'espère ! :)

    Participation en ligne chez:

    Mélissa

    Nath



    30 commentaires
  • J'suis sûre qu'avec un titre pareil, tu t'attendais à du miam ?! PERDU ! Quoique mes dernières créations laineuses ressemblent vue d'en haut à des religieuses cupcaketisées, non ?!

    100_3376.JPG

    photo©Voyelle

    Trois jeunes, frivolantes, perlées et féminines tout juste sorties de la boîte à sel et à qui l'on peut confier de multiples trésors. Leur créatrice directe est Voyelle. Leur patron, Mr Crochet les a paré de ses plus beaux points. Mme Laine, Mr Coton et leurs enfants Perle et Argent y sont pour beaucoup. Souhaitons leur de trouver trois jeunes femmes belles, intelligentes et indépendantes, tout juste sorties de l'école de police et à qui l'on avait confié de multiples tâches plutôt ennuyeuses, se font engager par une agence de détectives privés. Leur supérieur direct est Scott Woodville puis John Bosley, anciens coéquipiers de leur chef. Leur patron, Charlie Townsend, les contacte uniquement par téléphone.

    Ma participation ni fin mais zinzin à l'instant.T de Nikit@...

    et pour info ses trois jeunes créatures sont en vente ICI   

                  ;)


    8 commentaires
  • Publié en France(2011) en exclusivité mondial, "Marie Blanche" est le témoignage intime et combien douloureux d'un passé  familial qui reste inoubliable.

    "On a coutume de dire que notre vie entière défile devant nos yeux au moment de mourir, comme un film en accéléré. Bien sûr, cela n'est pas vrai, c'est une absurdité. A quoi bon reproduire à l'extrême fin ce que nous savons déjà, ce qui a été vécu ? De toute façon, le vrai récit de nos existences ne commence pas à la naissance, non, il faut remonter bien plus loin, prendre à contre-courant le fleuve ombilical, jusqu'à la source maternelle qui, liant les générations, nous nourrit et, avec les blessures, nous inocule le poison familial. Passagère libérée de mes attaches terrestres, je traverse l'espace et entreprends aujourd'hui ce voyage."

    Jim Fergus nous livre la bouleversante histoire de sa mère Marie Blanche, fille d'une suprême despote totalitaire. A la sortie du livre, François Busnel assurait que l'ultime chapitre nous arracherait des larmes... Et bien j'ai rarement lu un livre aussi poignant. Bien que le talent de l'auteur soit connu avec l'écriture de son premier roman "Mille femmes", que j'ai lu d'ailleurs, avec "Marie Blanche" il nous le confirme une fois pour toutes. Jim Fergus a t'il pardonné à sa grand-mère ?! "Le pardon. Le premier pas est le plus difficile"(Phil Bosmans)...celui de Jim Fergus se mesure sur 605 pages...5 ans ! Chapeau bas, monsieur Fergus !

    Jim-Fergus-Marie-Blanche.jpg

    Editions Cherche Midi - 2011

    4ème de couverture

    1995, région des Grands Lacs. Jim Fergus rend visite à sa grand-mère, Renée, 96 ans. Fille d'aristocrates français désargentés, mariée trois fois, celle-ci a connu un destin hors du commun, qui l'a menée de son petit village natal de la région de Senlis jusqu'aux États-Unis, en passant par les sables de l'Égypte. D'un caractère entier, froide et tyrannique, elle a brisé la vie de sa famille, en particulier celle de sa propre fille, Marie-Blanche, la mère de Jim. Pour essayer de la comprendre, et peut-être de lui pardonner, l’écrivain va tenter de retracer son parcours. En parallèle, il nous fait entrer dans l'intimité de sa mère, à travers son journal  : internée en 1966 dans un asile de Lausanne, Marie-Blanche se souvient de sa vie, commencée comme un conte de fées mais qui prit peu à peu des allures de tragédie.

    Jim Fergus s'inspire ici de son histoire personnelle pour nous offrir une saga familiale bouleversante. À la façon de Dalva, de Jim Harrison, il inscrit l'intime dans l'Histoire et nous présente d'inoubliables portraits de femmes dans la tourmente. On retrouve surtout dans cette fresque qui s'étend sur un siècle et trois continents toute la puissance romanesque de l'auteur de Mille femmes blanches associée à une force d'émotion rare.


    3 commentaires
  • Un heureux présage que la découverte ( en juillet) de ce nouveau tome de Terry Goodking , moi qui partait en terre de légende... L'épopée fantastique de Richard et de Kahlan devait se terminer par cet ultime album L'ombre d'une inquisitrice Que nenni, Terry Goodkind donne suite à l'aventure qu'est "l'épée de vérité" et pour mon plus grand plaisir. L'action, l'intrigue, l'ambiance font écho aux tomes précédents. Quant aux personnages, ils sont devenus plus qu'attachants...faut dire qu'au bout d'un 12ème tome, ils sont devenus de fidèles compagnons...de lecture....et réciproquement certainement. La quête du bien contre le mal est perpétuelle, on le sait...Terry Goodking a l'art de captiver le lecteur encore faut-il aimer le fantastique mais le talent est bien là. J'attends la suite qui est prévue pour 2013.

    Goodkind Machine Presages

    Editions Bragelonne - 2012

    4ème de couverture

    Alors que le Palais du Peuple célèbre les noces de Cara et Benjamin, Richard et Kahlan se réjouissent du retour de la paix, après de longues années de guerre contre Jagang et ses hordes. Mais le destin n’en a pas fini avec eux, et il ne tarde pas à le leur faire savoir. D’étranges rencontres, des événements troublants, puis des drames de plus en plus terribles arrachent les deux époux à leur quiétude. Cette fois, la menace ne vient plus de l’extérieur, mais de l’intérieur même du palais, où une mystérieuse machine, découverte par hasard, produit en série des présages sinistres. Les armes à peine déposées, voilà qu’il faut les reprendre et oublier tous les rêves d’harmonie et de paix.


    1 commentaire
  • Chapi et Chapo sont frangins de naissance (5 ans de vie commune), ils vous saluent bien...mais pas de trop près quand même...sont farouches, surtout Chapi. 

    bestioles-en-tout-genre-6815.JPG

    bestioles-en-tout-genre-6822.JPG

    bestioles-en-tout-genre-6828.JPG

    Ma participation au "Macro Folie" du jeudi chez Magda...n'oubliez pas de refermer la cage en partant, merci !

    (photos©Voyelle)

    anteketborka.blogspot.com-macro-001c.jpg


    10 commentaires
  • 100 2981

    Il faisait très chaud ce jour-là et nous avions décidé d'aller au centre de Talensac à pied ( 3km ) mais hors de question de passer par la route. En passant par le bois, nous étions beaucoup moins exposés aux rayons ardents. Et ce fut une bonne idée car nous avons rencontrés les belles des champs qui semblaient être les gardiennes du bois enchanteur. C'est seulement en plein coeur de la forêt que nous avons découverts que les champs bordaient le sentier tout du long ou presque.

    100 2968

    100 2969

    100 2972

    100 2973

    100 2985

    100 2984

    jjj

    photos©Voyelle

    Il me plaît de croire et gare à toi si tu me contredis que le Pays de Brocéliande, terre de légendes, s'étend bien plus loin que l'on pense. La rencontre avec un écureuil haut perché dans un arbre qui fuyait notre présence s'est arrêté au milieu d'une branche pour nous espionner. N'était ce pas le jeune Arthur que Merlin a  transformé en écureuil ?! Fichtre,que diable faisait-il là ?!


    11 commentaires