• "A l'est d'éden" de John Steinbeck

    "A l'est d'éden" de John Steinbeck Le titre de l’œuvre de Steinbeck est inspiré du passage de la Bible racontant la fuite de Caïn, fils d’Adam, après le meurtre de son frère Abel. Livre de la Genèse, chapitre 4, verset 16 : « Caïn se retira de devant l’Éternel, et séjourna dans le pays de Nod, à l’Est d’Eden.  »

     

     

    "A l'est d'Éden" est un roman magistral, puissant et profond. «Certains hommes éprouvent de l'amitié pour tout le reste du monde et certains autres se haïssent eux-mêmes et étalent leur haine autour d'eux comme du beurre sur du pain chaud. »Le bien et le mal dans toute sa splendeur avec des personnages complexes et contradictoires dans leurs pensées et dans leurs actes. "A l'est d'Éden" est une fresque grandiose qui retrace la vie de deux familles dans la vallée de Salinas, en Californie. Un roman fouillé et fourni dans la description des lieux, des paysages et des personnages. 786 pages plus tard, je me suis dit : «Quel chef d'oeuvre ! »

    Quelques belles réflexions choisies qui ne manquent pas d'intérêt:

    Voici ce que je crois: l’esprit libre et curieux de l’homme est ce qui a le plus de prix au monde. Et voici pour quoi je me battrai : la liberté pour l’esprit de prendre quelque direction qui lui plaise. Et voici contre quoi je me battrai: toute idée, religion ou gouvernement qui limite ou détruit la notion d’individualité.

    Pour l’homme né sans conscience, l’homme torturé par sa conscience doit sembler ridicule.Pour le voleur ,l’honnêteté n’est qu’une faiblesse. N’oubliez pas que le monstre n’est qu’une variante et que, aux yeux du monstre , le normal est monstrueux .

    «Il parait qu’il y a longtemps , l’homme vivait dans les arbres. Il a fallu que l’un deux ne soit pas satisfait de son état, sans cela, à l’heure qu’il est, vos pieds ne toucheraient pas le sol. »

    Peut-être le savoir est-il trop grand, mais peut-être aussi l’homme est-il trop petit, dit Lee. Peut-être qu’à force de s’agenouiller devant les atomes il finit par avoir une âme de la taille de ce qu’il adore. Peut-être le spécialiste n’est-il qu’un lâche qui a peur de regarder le monde extérieur à sa petite cage. Pensez à ce qu’il perd, votre spécialiste : le monde entier qui palpite de l’autre côté de sa clôture.

    J’aime mes collines poussiéreuses, dit Samuel. Je les aime comme une chienne aimerait son petit éclopé. J’aime chaque silex, chaque pierre qui casse le soc de nos charrues. J’aime l’humus maigre et nu. J’aime le coeur sec de mes collines, car quelque part dans ce tas de poussière il y a la richesse.

    Editions Le livre de Poche - 2012

    Quatrième de couverture

    Dans cette grande fresque, les personnages représentent le bien et le mal avec leurs rapports complexes. Adam Trask, épris de calme, Charles, son demi-frère dur et violent, Cathy, la femme d’Adam, un monstre camoußé derrière sa beauté, leurs enfants, les jumeaux Caleb et Aaron.En suivant de génération en génération les familles Trask et Hamilton, l'auteur nous raconte l'histoire de son pays, la vallée de la Salinas, en Californie du Nord. Pour cette œuvre généreuse et attachante, John Steinbeck a reçu le prix Nobel de littérature.


  • Commentaires

    1
    Mardi 3 Décembre 2013 à 21:00

    celui-là, je l'ai lu, il y a fort longtemps : un grand et beau livre!

    2
    Mercredi 4 Décembre 2013 à 06:03
    Aifelle

    Je l'ai lu aussi il y a longtemps, trop jeune. Il faudrait que je le relise.

    3
    Jeudi 5 Décembre 2013 à 21:12
    Bleue-Farandole

    J'avais lu cela autrefois et il faudrait bien que je le relise! comment vas-tu ma Vallia? Bise du soir!

    4
    Jeudi 5 Décembre 2013 à 23:32

    C'est un livre que j'ai lu dans le cadre de mes études au lycée, j'aimais Steinbeck mais je dois dire qu'il faudrait que je le relise et tu tu m'en donnes envie. Je vais regarder, je dois avoir des livres de lui ici, des bons vieux livres de poche des années 70 ^^ Bisouilles voyelle, merci pour ce rappel :)

    5
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 20:44

    Merci pour ce post qui me donne très envie de me plonger dans ce roman.

    6
    Samedi 7 Décembre 2013 à 13:02

    Merci ma Vallia d'être passée! Voilà que je retrouve ton joli petit minois sur ma page et cela me fait du bien de te voir à l'affiche! Joli week à toi! J'ai mes deux loupiots ce week et on va fêter l'anniv de Manon! Il fait très beau! C'est magnifique! Bise toute! A+! 

    7
    Vendredi 13 Décembre 2013 à 23:26

    A lire absolument! Des bisous



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :