• "A travers les champs bleus" de Claire Keegan

    « La nouvelle, c'est un petit caillou qui tombe dans l'eau. Ça ne fait pas un grand "splash", mais ça provoque des ondes et des ridules qui n'en finissent pas de courir à la surface. Il n'y a rien de bruyant là-dedans. Une bonne histoire est une histoire silencieuse... » Claire Keegan

    Il y a de l'élégance et de la délicatesse dans l'écriture de Claire Keegan. Les mots sont enchanteurs dans ses huit nouvelles qui évoquent la vie champêtre Irlandaise. Les histoires sont sombres et  les personnages sont souvent hantés par le passé. Ils tiennent fermement la barre dans la traversée des tourmentes et évitent de justesse de sombrer dans les abîmes, alors que les serments prononcés (A travers les champs bleus, La fille du forestier, Renoncement, La nuit des sorbiers) n'ont pas été tenus. Les esprits se troublent, les raisons vacillent. L'espoir fait vivre et...la rédemption sauve.

    J'ai lu aussi "Les trois lumières" dont je garde un excellent souvenir de lecture. Claire Keegan est un de mes auteurs @ suivre. Et l'Irlande, moi, ça me parle ENORMEMENT.

    41p+jw-s3vL

    Nouvelles traduites de l'anglais (Irlande) par Jacqueline Odin

    Editions S.Wespieser - 2013

    Quatrième de couverture : « Plus tôt, les femmes étaient venues avec des fleurs, chacune d’une nuance de rouge plus foncée. Dans la chapelle, où ils attendaient, leur parfum était fort. L’organiste a lentement joué la toccata de Bach, mais un frémissement de doute se répandait sur les bancs. »
    Dès l’initiale de la nouvelle titre, avec ce « frémissement de doute », Claire Keegan parvient à suggérer un trouble, que confirmeront les premiers balbutiements du prêtre au moment de célébrer le mariage.
    Les huit nouvelles de ce recueil, pour l’essentiel enracinées dans la terre d’Irlande, évoquent le pouvoir dévastateur des mots (La Mort lente et douloureuse), les relations des pères et de leurs filles (Le Cadeau d’adieu, La Fille du forestier), les amours impossibles (À travers les champs bleus, Chevaux noirs, La Nuit des sorbiers), la force des préjugés (Près du bord de l’eau) ou le poids des traditions (Renoncement).  Lire un extrait   et   A la rencontre de Claire Keegan   ( interview )

        Walk the Blue Fields                                              


  • Commentaires

    1
    Mardi 10 Juin 2014 à 08:07
    Aifelle

    J'ai beaucoup aimé également "les trois lumières", je ne demande qu'à relire Claire Keegan, mais quand ? arf

    2
    Mercredi 11 Juin 2014 à 20:37

    Je ne demande qu'à connaître ! Je note ce titre qui me plaît et l'auteure :) Bisous voyelle.

    3
    Jeudi 12 Juin 2014 à 09:19
    Malika

    'avais beaucoup aimé "Les trois lumières" également ! Je passe pour ce livre ci, je n'aime pas beaucoup les nouvelles, mais j j'attends son prochain roman avec impatience ...

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :




    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :