• "Bifteck" de Martin Provost

    A Quimper la boucherie Plomeur ne connait plus la crise depuis qu'André né pendant que sa mère lardait un rôti se découvre plus tard le don de faire chanter la chair...des femmes. Sa réputation est telle qu'il attire un nombre conséquent de femmes de Quimper et d'ailleurs et de toutes les classes sociales confondues . La file d'attente devant la boutique ne tarde pas à devenir  gargantuesque.

    Les maris étant partis à la guerre, elle rêvent toutes d'être l'heureuse élue car celle qui aura le meilleur morceau du gigot nommé (la souris) goûtera au plaisir suprême dans les bras d'André.

     

    Histoire subtile, originale, sensuelle et poétique...l'humour étant de la partie, l'ensemble est assez jouissif à lire. Et toc, c'est dit !


    A consommer sans modération !!!

     

    9782752904768

    Editions Phébus - 2010

     

    4ème de couverture

    Chez Plomeur, à Quimper, on est boucher de père en fils. Dès sa puberté, en pleine guerre de 14, André, fils unique de Loïc et Fernande, développe un don très particulier, celui de faire « chanter la chair » – et pas n’importe laquelle : celle des femmes qui viennent faire la queue à la boucherie Plomeur, dans l’espoir de goûter au plaisir suprême. André assume gaiement et avec talent le devoir conjugal des absents partis au front. Mais l’armistice survient et les maris reviennent. Un matin, André trouve devant la boucherie un panier en osier avec à l’intérieur un bébé. Puis un deuxième, un troisième, un quatrième... sont déposés devant sa porte. Du jour au lendemain, voilà André père de sept enfants et poursuivi par un mari jaloux décidé à lui nuire ! Afin de protéger la chair de sa chair pour qui il se découvre un amour infini, il décide de prendre la mer et de rallier les lointaines Amériques. En chemin, la remuante tribu échoue sur une île déserte…

     

    Né à Brest, cinéaste, écrivain, Martin Provost a réalisé trois longs métrages, dont Séraphine, plébiscité par la presse, le public, et récompensé en 2009 par 7 César. Il tourne actuellement Où va la nuit, avec Yolande Moreau et Édith Scob, inspiré du roman de Keith Ridgway Mauvaise Pente (Phébus, prix Femina 2001). Bifteck est son troisième roman, après Léger, humain, pardonnable (Seuil), sélectionné pour le prix Femina en 2008.



  • Commentaires

    1
    Lundi 29 Novembre 2010 à 13:28
    Armide

    J'ai tellement aimé Séraphine, mais suis végétarienne, alors le steak, une figure de l'esprit, tout dépend de quoi on parle.

    2
    Lundi 29 Novembre 2010 à 13:28
    Aifelle

    Il est à mon programme  reste à trouver une petite place dans la PAL.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :