• "Danser les ombres" de laurent Gaudé

     De son écriture toujours aussi fervente et lyrique, Laurent Gaudé écrit l'histoire des hommes et des femmes qui se battent contre un destin vengeur. Le passé et le présent s'entrechoquent et dévoilent un pays meurtri par la pauvreté, la violence, l'impunité et la corruption.

    « Dans une société de la survie permanente et de l'exploitation éhontée, la recherche du bonheur est un acte politique.» Elle se souvient de sa voix qui jaillissait avec fraîcheur. «Nous ferons jouir nos corps et nos esprits car c'est ce qui est le plus subversif pour nos ennemis. »

    Quand tout semble apaisé, que la vie semble reprendre un cours normal,  la terre se met à trembler.

    «Hommes, ce qui est sous vos pieds vit, se réveille, se tord, souffre peut-être, ou s'ébroue. La terre tremble d'un long silence retenu d'un cri jamais poussé.

    Hommes, trente-cinq secondes, c'est un temps infini et vos yeux s'ouvrent autant que les crevasses qui lézardent les routes et les murs des maisons. En ce jour, à cet instant, tous les oiseaux de Port-au-Prince s'envolent en même temps, heureux d'avoir des ailes, sentant que rien ne tiendra plus sous leurs pattes, et que pour les minutes à venir, l'air est plus solide que le sol. »

    La ville est à terre noyant de sa masse informe tous les repères. Partout hommes, femmes, enfants s'agitent et courent en tout sens. Sous un épais nuage de poussière, les cris et les pleurs se font écho. Entre la vie et la mort, la frontière n'existe plus, la mort a ouvert la terre. Le monde des vivants et le monde des morts sont réunis. Dans les rues de la ville, un cortège d'hommes et de femmes nous entraine dans la danse de la mort. Des cœurs se serrent, des mains se séparent, des silhouettes tombent, s'évanouissent. «Pour que les vivants vivent, il faut que nous semions les morts. Et ils sentent alors que tout peut commencer. » 

    Après "Eldorado" et "Ouragan", Laurent Gaudé nous montre encore, avec une réalité à couper le souffle, toute son empathie envers l'humanité toute entière. 

    Un hymne à la vie envoûtant et magnifique ! 

    Quatrième de couverture : En ce matin de janvier, la jeune Lucine arrive de Jacmel à Port-au-Prince pour y annoncer un décès. Très vite, dans cette ville où elle a connu les heures glorieuses et sombres des manifestations étudiantes quelques années plus tôt, elle sait qu’elle ne partira plus, qu’elle est revenue construire ici l’avenir qui l’attendait.
    Hébergée dans une ancienne maison close, elle fait la connaissance d’un groupe d’amis qui se réunit chaque semaine pour de longues parties de dominos. Dans la cour sous les arbres, dans la douceur du temps tranquille, quelque chose frémit qui pourrait être le bonheur, qui donne l’envie d’aimer et d’accomplir sa vie. Mais, le lendemain, la terre qui tremble redistribue les cartes de toute existence…
    Pour rendre hommage à Haïti, l’île des hommes libres, Danser les ombres tisse un lien entre le passé et l’instant, les ombres et les vivants, les corps et les âmes. D’une plume tendre et fervente, Laurent Gaudé trace au milieu des décombres une cartographie de la fraternité, qui seule peut sauver les hommes de la peur et les morts de l’oubli. Lire un extrait

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 27 Janvier 2015 à 13:58
    Aifelle

    J'attends l'auteur de pied ferme, la semaine prochaine yes

    2
    Jeudi 29 Janvier 2015 à 11:46

    Bonjour ma Vallia! Je me demandais ce que tu devenais!!! Merci de tes jolies nouvelles sur mon petit blog! Alors travaille bien pour ton texte! Je pense bien à toi! Mais c'est super de préparer pour la scène! Moi aussi, je travaille beaucoup en créations picturales et couture! Il faudrait aussi que je me mette à écrire mon autre livre! J'ai juste fait l'intro!

    Pour le moment, je suis dans Gougaud, "le voyage d'Anna"! Très bonne épopée! J'aime bien ce conteur du sud-ouest! Tu le connais, je pense!

    Bon, je t'embrasse très fort! je file au Puy chercher Manon qui vient passer quelques jours à la maison! Suis contente! A+! clown

    3
    Jeudi 29 Janvier 2015 à 18:27
    arwen

    je suis encore dans une phase sans livre, moi ^^



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :