• "Désolations" de David Vann

    J'ai déjà apprécié son premier roman Sukkwan Island...Décidément, David Vann possède une écriture envoutante.

     

    Dans la froide beauté de l'Alaska, nous assistons à la lente agonie d'un couple, jeunes retraités. Toute une vie ou presque qui va basculer jusqu'au point de non-retour et où les sentiments ne laisse place qu'à la cruauté. 

    Un roman stylé, rythmé, saisissant, troublant, prenant, violent, tragiquement bon !!!

    David Vann sait et avec une force magistrale transmettre la souffrance de la solitude d'une indéniable justesse. Pas de chichis, pas de tralalas...droit au but !

    J'adore !!!!!!


    couv-vann

    Editions Gallmeister - 2011

    Traduit de l'américain par Laura Derajinski

     

    4ème de couverture

    Sur les rives d’un lac glaciaire au cœur de la péninsule de Kenai, en Alaska, Irene et Gary ont construit leur vie, élevé deux enfants aujourd’hui adultes. Mais après trente années d’une vie sans éclat, Gary est déterminé à bâtir sur un îlot désolé la cabane dont il a toujours rêvé. Irene se résout à l’accompagner en dépit des inexplicables maux de tête qui l’assaillent et ne lui laissent aucun répit. Entraînée malgré elle dans l’obsession de son mari, elle le voit peu à peu s’enliser dans ce projet démesuré. Leur fille Rhoda, tout à ses propres rêves de vie de famille, devient le témoin du face-à-face de ses parents, tandis que s’annonce un hiver précoce et violent qui rendra l’îlot encore plus inaccessible.

     

    LIRE LES PREMIERES PAGES



  • Commentaires

    1
    Jeudi 29 Décembre 2011 à 10:17
    Aifelle
    Je crois que je ne lirai jamais le premier de cet auteur, par contre celui-ci oui .. J'ai rencontré l'auteur en septembre, il est adorable, aux antipodes de ce qu'il fait passer dans ses romans.
    2
    Jeudi 29 Décembre 2011 à 21:34
    alice
    Ha vraiment?
    Décidément, faut que je me remette à lire!!


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :