• "Impurs" de David Vann

    "Galen entendait sa mère et sa tante se disputer au rez de chaussée à propos du couchage, alors il chercha à tâtons dans son sac son magnétophone et son casque, et il écouta "Silk Road" de Kitaro. (P.69)

     

    "IMPURS" est le troisième roman d'un, c'est décidé, GRAND écrivain, qui je vous l'assure, sait se servir de sa plume pour trancher dans le vif...du sujet.  

    L'excellence de David Vann ! Un coktail EXPLOSIF !  Et je crois bien que c'est le plus ardent de ses romans...si, si !!!

    C'est un fameux trois mâts huit clos familial, un psycho-drame où la chaleur Californienne joue un rôle suffocant et sert aussi de catalyseur en quelque sorte. Rien à voir avec le froid glacial de Sukkwan Island et Désolations, les deux premiers romans de l'écrivain , que j'ai lu aussi... Non, dévorés...oui, encore !

    Au fil des pages, en avançant dans ce cloaque familial, qui m'a rappelé certains romans de Tenesse Williams et de Stephen King, David Vann nous met la pression. Impossible de lâcher prise malgré une forte envie d'un verre de citronnade avec beaucoup de glaçons. Intense lecture !  Et après tout ça, je me dis que David Vann ne peut pas faire mieux qu'"IMPURS". SI ?! Alors là, je demande à voir  à lire...encore ! 

    EXTRAIT CHOISI

    Galen lisait Le prophète de Khalil Gibran, son livre le plus précieux, celui qu'il étudiait lorsque son attachement au monde devenait insupportable. " Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont les fils et les filles de l'appel de la Vie à la vie. Ils viennent à travers vous mais pas de vous, et bien qu'ils soient avec vous, ils ne sont pas à vous". Galen savait que c'était la vérité.(p.91)

    41DGn3vzmiL. SY445

    Editions Gallmeister - 2013    Traduit de l’américain par Laura Derajinski

    Quatrième de couverture

    Été 1985. Dans la vieille demeure familiale, en plein cœur de la Vallée Centrale de Californie, Galen vit seul avec sa mère. Tandis que celle-ci s'attache à faire revivre un passé idéalisé et l'étouffe d’un amour oppressant, le jeune homme tente de trouver refuge dans la méditation. Son existence et celle de sa mère sont rythmées par les visites inopportunes de sa tante et de sa cousine trop sexy, et par celles qu’ils rendent à sa riche grand-mère dont la mémoire défaille. Mais l'accumulation de rancœurs entre les deux sœurs et l'obsession de Galen pour sa cousine ne tarderont pas à les mener au bord de l'explosion. Une fois que la noirceur de chacun se sera révélée au grand jour, rien ne pourra plus les préserver du pire.
     Après Désolations et Sukkwan Island, prix Médicis étranger 2010, David Vann nous entraîne dans la fournaise californienne. Il livre un roman haletant sur la folie et la lente descente aux enfers d’un jeune homme à l'esprit torturé. Le nouveau tour de force d'un romancier exceptionnel.   Lire un extrait




  • Commentaires

    1
    Samedi 6 Juillet 2013 à 14:55
    Mélissa
    Une fois de plus, tu me donne l'envie de lire...
    Merci, je mets le titre de côté !!
    Bisous.
    2
    Samedi 6 Juillet 2013 à 15:21
    Le journal de Chrys
    Bon faudrait que je me fasse une liste pour l'été!!!!
    Je note!
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :




    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :