• "L'indésirable" de Sarah Waters

    Hundred Hall a tout perdu de son charme et de sa romance mais en rien de son envoutante architecture.

    L'auteur y est pour quelque chose, il se sert du personnage de Faraday, docteur respectable, pour nous conter la succession d'évènements étranges qui s'y déroulent. Tous les personnages sont ambigus et semblent être hantés par un passé plus ou moins douloureux. L'histoire nous emporte allègrement et sans répit dans un suspens Hitchcockien et dans un fantastique à la Edgard Poe. Lecture très intense où la lutte contre le sommeil devient un véritable challenge. Et j'ai gagné !!!!


    EXTRAIT CHOISI (p.14) :

    (...) Lorsque je revis la maison - presque trente ans après cette première visite, et peu après la fin d'une autre guerre - , je fus consterné par les changements intervenus. C'est de manière prafaitement fortuite que je me retrouvai là, car les Ayres avaient pour médecin mon associé, David Graham ; mais ce jour-là, il avait une urgence, de sorte que la famille dut faire appel à un autre médecin, et ce fut moi. Je sentis le coeur me manquer à l'instant même où je pénétrai dans le parc. Je me souvenais d'une longue allée menant à la maison, bordée de massifs de rhododendrons et de lauriers parfaitement entretenus, mais le parc était à présent si négligé que ma petite voiture eut du mal à se frayer un chemin jusqu'au bâtiment. Lorsque je me fus enfin extirpé des buissons pour me retrouver sur un espace de gravier, Le Hall se dressant juste devant moi, je serrai le frein à main et restai figé, atterré.

     

    9782264052377

    Editions 10/18 - 2011

    Traduit de l'anglais par Alain Defossé

     

    4ème de couverture

    Depuis la Seconde Guerre mondiale, la demeure d'Hundreds Hall n'est plus que l'ombre d'elle-même : loin de sa splendeur passée, d'étranges événements se succèdent et distillent entre les murs un vent de terreur. Faraday, médecin de campagne, assiste la famille Ayres qui s'efforce de cacher la débâcle. À moins que le coeur du manoir ne soit rongé par un lugubre secret..

     

    Née en 1966 au pays de Galles, Sarah Waters a été libraire, puis enseignante. Dès son premier roman, Caresser le velours, qui a été adaptéà la télévision par la BBC, elle devient l'égérie des milieux gays. Avec son deuxième roman, Affinités, elle obtient le prix du Jeune Écrivain de l'année 2000 délivré par le Sunday Times. La publication de son troisième roman, Du bout des doigts, qui a remporté le Somerset Maugham Prize, marque sa consécration. Élue « auteur de l'année » par le Sunday Times, elle reçoit en 2003 le prix des Libraires et le British Book Awards, et figure sur la liste des « vingt meilleurs jeunes romanciers anglais »établie par la revue Granta. Sarah Waters vit aujourd'hui à Londres. L'Indésirable est son dernier roman paru.


  • Commentaires

    1
    Mercredi 8 Février 2012 à 08:45
    stef et s abelette
    oups ! de quoi se coucher tard ! hihihih !
    bisous
    2
    Vendredi 10 Février 2012 à 17:38
    3
    Vendredi 10 Février 2012 à 19:07
    Evelyne
    Tu joues, tu gagnes ! Bravo voyelle, des bisous.
    4
    Samedi 11 Février 2012 à 15:34
    Voyelle

    aux jeux de mots, je gagne toujours !!! ;))

    kiss you !



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :