• "La rusalka" de Erin Bow

     

    "La rusalka" est un joli conte fantastique inspiré d'une vieille légende russe. Le suspens se la coule douce au début et prend son ampleur au fil des pages.

     « Linay rit joyeusement mais sans compassion.
    - Que veux-tu alors? La beauté? La chance? Je les vends tous, dit-il en s'approchant de Kate, répandant une odeur aigre d'épices brulées. Bien entendu, les amulettes sont inutiles, des babioles pour les imbéciles. Mais j'ai un véritable pouvoir et je suis disposé à l'utiliser. Cela vaut plus que ton travail, mais nous pourrions faire un échange.
    - Que veux-tu, toi?
    - Ton ombre. Si tu me donnes ton ombre, je t'accorderai ton vœu le plus secret.»

    Moi avoir beaucoup aimé ! A lire dans une roulotte campée au bord d'une rivière, avec un chat ronronnant - muet de préférence - lové à vos pieds.

    Attention ! Ne pas sortir à la nuit tombée car quand le brouillard pointe son nez, la Rusalka n'est pas loin. Y en a qu'on essayé de la braver...z'ont eu des problèmes. :)

     

    "La rusalka" de Erin Bow

    Editions Alice Fantasy Jeunesse - 2012 ( à partir de 12 ans)

    Traduit de l'aglais par Isabelle Allard

    Quatrième de couverture

    Il y a eu le Skara rok, "la mauvaise période", la canicule qui a détruit les cultures. Puis, une épidémie de "fièvre des sorcières", à laquelle ont succombé bien des gens, dont le père de Kate. Enfin, l'hiver, et la famine... Pour survivre, Kate, orpheline, affamée, ne possède plus que ses outils de sculptrice et l'ancien établi de son père dans lequel elle se réfugie la nuit.
    Un jour arrive Linay, un étranger albinos, un "sorcier blanc", à la recherche d'une ombre pour pouvoir tisser un sortilège puissant. Kate lui semble une proie bien facile.
    Mais une ombre ne se vole pas, elle doit être donnée librement. Et Kate refuse la sienne. Alors, Linay multiplie les miracles autour d'elle pour faire naître la suspicion à son égard. Accusée de sorcellerie, Kate risque le bûcher et doit donc fuir son village, démunie de tout. Elle n'a d'autres recours que céder son ombre à Linay, pour obtenir de lui quelques moyens de subsistance. En échange, car l'usage de la sorcellerie exige toujours un don, il concède la parole à son petit chat- le voeu inavoué de l'orpheline : un compagnon pour briser sa solitude.
    Kate ignore encore que le sortilège qui se servira de son ombre a pour but d'assouvir une terrible vengeance. Et que son destin est maintenant lié à celui de la rusalka.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :