• Lauzerte

     

    100 7886

     

    De Nègrepelisse à Lauzerte il n'y a pas grands kilomètres alors en voiture...et n'oublie-pas d'attacher ta ceinture.

     

    ON THE ROAD...

    100 7887 100 7894

    100 7895 100 7899

    100 7908100 7909

    photos©Voyelle

     

    Nous sommes arrivés à bon port...une petite heure plus tard sur une route sillonnant à travers les vergers abondants...tu peux détacher ta ceinture...

     

    Lauzerte, bastide médiévale en Quercy Blanc

    100 7915 100 7921

     

    100 7922

     

    100 7923

    photos©Voyelle

     

    Place des Cornières
    De dimensions modestes (35x30m), elle s’étend là où le sommet de la butte, en s’élargissant, offre les plus grandes possibilités d’aménagement. Lieu de vie communautaire de la bastide par excellence : marchés, annonce des décisions consulaires, lieu de spectacle, lieu d’exécution. Bordée d’arcades en plein cintre, en anse de paniers sur trois de ses côtés et de maisons s’échelonnant du XVème s. au XVIIIème s.(source Lauzerte tourisme)

     

    100 7930

     

    100 7931 100 8007

    100 7933

     

     

    100 7937

    photos©Voyelle


    Le coin relevé de la place est une création de Jacques Buchholtz réalisé en 1988 avec pavés de grès bordures de calcaire, structure en béton armé de 4 tonnes en porte à faux et carrelage industriel.

    « Un carré de lumière, au milieu d’une bastide,

    un carré de pierres et de terre assemblées en

    quadrillage de pavés.

    Un carré minéral - soulevé dans un angle

    comme sous un coup de vent déterminant au

    sol un chatoiement de couleurs, pour mieux

    illuminer le regard - soulevé dans un angle

    comme une montée vers le ciel.

    Un appel vers d’autres rêves, un tremplin vers

    le surnaturel.

    Il faut savoir se laisser porter et simplement

    ressentir l’émotion. »

     

    100 7929

    photo©Voyelle

     

    Aux détours des rues...

    100 7944

     

    100 7996 100 7998

     

    100 8001

     

    100 8003

    photos©Voyelle

     

     

    Le jardin des pélerins...

    100 7949 100 7974

    100 7982

    photos©Voyelle


    " Ce jardin retrace le pélerinage de Saint Jacques de Compostelle et la vie des pèlerins sur le chemin : départ, hospitalité, notion de hasard, joies et peines, passage de ponts, mauvaises rencontres, le gîte et le couvert, les miracles ...

    Avec le concours d'un architecte, d'une architecte-paysagiste, Marianne Sanna, la conceptrice, a reconstitué le parcours des pèlerins, "le Chemin d'Etoiles", par une mise en scène de photographies, de couplets de chansons et de poèmes contemporains dans un environnement paysager qui illustre directement les péripéties du pèlerin.

    Les chansons
    Chaque panneau, en pyrolave émaillée, contient un extrait de chansons de pèlerins (du XIème siècle au XVIIème siècle), qui rythmaient leurs pas.
    Les mots clés sont traduits en 4 langues : français, espagnol, occitan et anglais.

    Les photographies
    L'ensemble des photographies en noir et blanc, réalisées par Marianne Sanna, représente des paysages, des sites et des monuments pris sur le Chemin de Saint Jacques de Compostelle.

    La poésie contemporaine
    Alem Surre-Garcia, écrivain, poète, chargé de mission au Conseil Régional pour la langue et la culture occitanes, a signé deux poèmes spécialement pour ce jardin, au départ et à l'arrivée du parcours : 
    "Voici le chemin vers la fin des terres. Prépare-toi, voyageur inlassable". Case départ. 
    " Me voici enfin de retour ". Case n° 35.

    Le jeu de l'oie emprunte les Chemins de Saint Jacques de Compostelle et lancer les dés équivaut à prendre son bourdon (bâton de pèlerin) … pour accéder au " Jardin de l'Oie " - " Paradis ".
    Les joueurs se déplacent, au gré des dés, sur un sentier jalonné de cases numérotées et de panneaux illustrés.
    Ce parcours semé d'embûches, de joies et de peines, suspend la vie des joueurs au hasard et à la chance.
    Selon les règles du traditionnel jeu de l'oie, le cheminement est rythmé par des bonds en avant, arrêts, retours en arrière … il faut traverser l'eau d'abord, la prison est après l'auberge, le pont est avant le puits, la mort guette à la case 31 … pour arriver à la case finale du jeu - le Paradis, case n° 36 - et ainsi gagner la partie.

    Chanceux, celui qui tombe sur les cases " oies ", illustrées d'une photo de pèlerin : il avance à nouveau du même nombre de points.
    Malheureux, celui qui tombe sur les mauvaises cases - la désolation, case n°29, la prison, case n° 25, la mort - case n° 31.
    Vainqueur, celui qui arrive juste au Jardin de l'Oie ou "Paradis" - case 36.
    " ( source Lauzerte Tourisme)

     

    100 7953

    100 7957

    100 7962

    100 7966

    100 7969

    100 7971

    photos©Voyelle

     

    L'esplanade de la Barbacane, son point de vue et sa banquette de 51 tapis en grès émaillé, œuvre de Jacques Buchholtz.

     

    100 7952

     

    100 7985100 7987100 7988

    100 7994100 7995

    100 7989100 7990100 7991

    100 7992100 7993

    photos©Voyelle

     

    « De l’antique rempart qui domine la plaine
    Où le long ruban vert du Lendou se déploie,
    On peut voir tous les soirs, montant de chaque toit,
    De petites fumées qui leur font une haleine … »

    La Barbacane, Pierre Sourbié (1906-1985)


     

    Point de vue GR65

    100 8015

     

    100 8016

    photos©Voyelle

     

    @ suivre...Catus, Douelle et Cahors



  • Commentaires

    1
    Mercredi 17 Août 2011 à 09:29
    arwen

    j'aime beaucoup ce genre d'endroit chargé d'histoire! sacré billet que tu nous as écrit là.....

    2
    Mercredi 17 Août 2011 à 10:13
    Aifelle

    Que dire ? tout est superbe, le jeu de l'oie sur le chemin de Compostelle est une magnifique idée. Tu me donnes envie de repartir illico

    3
    Mercredi 17 Août 2011 à 17:58
    Ramu

    Magnifique reportage!Bonne fin de journée!

    4
    Mercredi 17 Août 2011 à 21:34
    Valérie (franche-Com

    Encore de superbes images qui donnenet envie de découvrir

    Je te souhaite une belle soirée

    Valérie.

    5
    Jeudi 18 Août 2011 à 15:39
    Voyelle

    la prochaine fois, on devrait s'y faire une rencontre !

    6
    Dimanche 21 Août 2011 à 13:42
    Evelyne

    Tout me parle vacances... anciennes ! Merci 

    7
    Bleue-Farandole
    Jeudi 5 Septembre 2013 à 23:29
    Bleue-Farandole

    Mais je connais bien Lauzerte ma Vallia, nous y sommes passés pour le St Jacques! Que de souvenirs et d'émotion! Tu sais, on sent déjà l'Espagne qui vient doucement, nous, on y était arrivé par le chemin et Pierre peinait à la côte mais quand on voit enfin une belle maison à l'allure andalouse, quelle joie! Et puis la jolie place, on avait pris un café! oui que du joli temps qui j'espère reviendra avec le Camino! Vous avez fait un très beau périple et qui va vous nourrir tout l'automne et plus! C'est tellement super d'avancer au gré des villages et ds campagnes avec les villes comme des phares sur la route! Fais de beaux rêves ma vallia! Des gros bisous du soir!



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :