• "Le viking qui voulait épouser la fille de soie" de Katarina Mazetti

     "Apaiser les fringales

    C'est le devoir du fermier

    Quand à sa table s'installent

    Des convives distingués

    Eux vont le pourvoir

    Des us et des coutumes

    De la sagesse et du savoir

    Que les gens du monde assument."

    Le dernier roman de Katarina Mazetti a pris le pouvoir sous ma couette. D'autant plus que l'époque des Vikings avait de quoi me séduire, normande que je suis !

    L'histoire se passe au Xème siècle sur une île de la côte Est de la Suède et que l'on nomme Blecinga. Un grand désordre règne à la ferme de Säbjörn depuis la disparition mystérieuse de son épouse Alfdis. Sans maîtresse de maison pour les diriger, les domestiques et les esclaves ne tardent pas à devenir récalcitrants aux tâches quotidiennes de la ferme. 

    «Parfois Säbjörn et Arnlög pleuraient ensemble la disparition d'Alfdis à gros sanglots hoquetés, en se prenant dans les bras l'un de l'autre. (...) Svarte et Käre, les deux petits garçons de Säbjörn et Alfdis les regardaient les yeux écarquillés, emplis de questions qu'ils n'osaient jamais poser.Puis pour ne rien arranger la malédiction allait à nouveau les frapper, à travers une autre disparition mystérieuse.»

    L'époque abordé par l'auteur, à travers l'histoire de deux familles, est captivante. Elle met en évidence la position forte des femmes dans la société pré-chrétienne. Gardiennes des traditions familiales, elles représentent à elles seules l'honneur de leur clan. Quant aux transactions internes ou externes au clan ou toutes formes de décisions d'intérêts générales, elles se règlent généralement lors d'assemblées saisonnières appelées des "Things".  La vie sur terre comme sur mer passionne et les personnages aux caractères bien trempés donnent à l'histoire du corps et du coeur. 

    Et puis l'amour venant de Kiev, Milka apporte du renouveau dans la famille de Säbjiörn...de la douceur dans ce monde de brutes. L'animosité entre les deux fils qui dure depuis l'enfance fera place à la raison.

    J'ai beaucoup aimé le personnage d'Arnlög, la soeur de la disparue, prophétesse de son état. Elle a le pouvoir de parler aux oiseaux, de guérir les malades, de calmer les esprits perturbés et ses sortilèges comme ses malédictions portent leurs fruits. Völva , elle est, Völva, elle restera.

    «Oyez dans les cieux

    Oyez dans les tertres

    Oyez sur les terres des hommes !

    Le malheur frappera

    le malheur tuera

    Nul ton toit ne trouvera

    Nul ton toit ne cherchera ! »

                                  

    Editions Gaïa - 2014 - Traduit du suédois par Lena Grumbach

    Quatrième de couverture : Sur une île du sud de la Suède au Xe  siècle, un homme vit seul à la ferme avec ses deux fils. Le chemin de ceux-ci est tout tracé : naviguer au loin, pour guerroyer au-delà des mers à l’Ouest, ou pour faire commerce sur les voies fluviales de l’Est. De l’autre côté de la Baltique, à Kiev, vivent un marchand de soie et sa famille. Radoslav rêve de devenir soldat, sa sœur Milka est une jeune fille raffinée qui joue avec ses deux esclaves : Petite Marmite et Poisson d’Or. Mais la belle ville d’Orient est sur le point de tomber aux mains des pillards. Milka et Radoslav trouveront refuge auprès de rustres navigateurs venus du Nord. Dès lors le destin des deux familles sera à jamais mêlé.
    Du suspense, de l’amour, du sang, des combats, et même de la poésie — eh oui, les Vikings étaient aussi de formidables poètes !  Extrait @ lire

    J'ai lu aussi  "Les larmes de Tarzan"


  • Commentaires

    1
    Lundi 27 Octobre 2014 à 18:36
    Couleur-Parenthèse

    Bon, alors il faudra lire cette épopée! Est-ce que ce n'est pas cette autrice aussi qui a écrit par ex, "La tombe du mec d'à côté"? J'avais bien aimé! Bise du soir et bonne lecture sous ta couette ma Vallia! Ca marche ta lecture à Yvetot? glasses

    2
    Lundi 27 Octobre 2014 à 18:41

    voilà une lecture qui me semble bien agréable!

    3
    Mardi 28 Octobre 2014 à 05:46
    Nadine Mamytimain

    Merci pour cette nouvelle référence ! Me tente !

    4
    Mercredi 29 Octobre 2014 à 06:10
    Aifelle

    Je n'ai toujours rien lu de cette auteure ; le thème de celui-ci me parle bien, je suis aussi normande que toi sarcastic

    5
    Mercredi 29 Octobre 2014 à 18:15

    @ Couleur-parenthèses : oui c'est ça elle est bien l'auteur du mec de la tombée d'à côté que je n'ai pas lu d'ailleurs...j'ai aussi lu d'elle "les larmes de Tarzan"

    bonne soirée ma laure des bisouilles !

    6
    Dimanche 9 Novembre 2014 à 20:27

    YOUPI, j'ai déjà lu deux romans d'elle, alors je note!!!! Histoire d'avoir la banane en lisant!



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :