• "Les inséparables" de Marie Nimier

    Le lien fusionnel qui unit Marie (l'auteure) et Léa depuis l'enfance est une bouleversante histoire d'amitié écrite "sous l'emprise d'une sorte d'urgence passionnée". 

    A travers leurs errances d'adolescentes, dans un Paris des années 60 /70, Marie se laisse gagner par la vitalité de Léa. Mais malgré le lien si fort qui les unit,  elles prennent en grandissant un chemin différent. 

    L'amitié de Marie et Léa lève le rideau sur la fragilité de deux êtres qui se cherchent, se perdent,se retrouvent puis se fuient mais en éprouvant l'une comme l'autre le besoin de se retrouver. 

     J'ai eu souvent la sensation que Marie et Léa étaient comme des funambules, avançant sur un fil fragile et tendu à l'extrème au dessus d'un vide immense.

    Un très beau roman où l'amitié absolue et improbable de Marie et Léa émeut, transporte et projette une vérité pleine de grâce.

     

    9782070416721

    Editions Folio - 2010

     

    4ème de couverture

    J’aimais la voix traînante de Léa, ses cheveux roux, son incroyable vitalité. Nous nous comblions, est-ce qu’on peut dire cela ? Se combler, comme deux pièces de puzzle qui s’ajusteraient parfaitement, mais ne viendraient pas de la même boîte. Que nous est-il arrivé ? Où sont passées les deux amies perchées sur le tabouret du photomaton, les petites filles amoureuses, les adolescentes en colère ? Il faudrait retourner dans la cabine, glisser une pièce dans la fente pour obtenir l’image vivante, la preuve tangible de cette force qui nous habitait. Au lieu de ça, un rideau se lève, et c’est Léa qui apparaît. Léa et son nouveau métier, rue Saint-Denis. Léa et ses bras troués. Il n’est pas besoin d’aller très loin, parfois, pour être dans un autre monde. Marie Nimier poursuit dans ce roman le chemin ouvert par La Reine du Silence (prix Médicis 2004), traçant cette fois le portrait d’une amitié sans pareille.

     

    Extraits choisis :

     

    "Les autres pouvaient dire ce qu’ils voulaient, Léa et moi, c’était pour la vie."

     

    "J'aimais la voix traînante de Léa, ses cheveux roux, son incroyable vitalité. Nous nous comblions, est-ce qu'on peut dire cela? Se combler, comme deux pièces de puzzle qui s'ajusteraient parfaitement, mais ne viendraient pas de la même boîte.

     

    "Je nous revoyais petites filles, dans le passage sous les Champs Elysées. On aimait se faire peur et se construire contre la peur. Un certain goût pour la tragédie, une certaine nécessité de s'armer contre les douleurs invisibles de l'enfance. Quand nous faisions des voeux en regardant passer les étoiles filantes, nous étions dans le même état. On y croyait. On avait tellement l'une comme l'autre besoin d'y croire. C'était peut-être ça, au fond, qui nous liait. Cet appétit de créer un monde auquel on pourrait croire. "

     

     

    Le "Home" de Marie Nimier ICI




  • Commentaires

    1
    Val
    Lundi 11 Octobre 2010 à 23:10
    Val

    Rôoooo! il me tente celui là :)

    2
    Lundi 11 Octobre 2010 à 23:36
    Le Journal de Chrys

    J'avais adoré!!!!!!!

    3
    Mardi 12 Octobre 2010 à 06:40
    Aifelle

    Je ne l'ai pas lu celui-là. J'ai failli voir Marie Nimier il y a quinze jours à l'Armitière. Elle a annulé, because la manif, je crois que c'est reprogrammé en décembre.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Mardi 12 Octobre 2010 à 08:43
    5
    Mardi 12 Octobre 2010 à 08:43
    Voyelle

    tu m'étonnes !

    6
    Mardi 12 Octobre 2010 à 08:45
    Voyelle

    ah ouais ?! tant mieux si c'est reprogrammé hein ! je vais voir laurent gaudé la semaine prochaine à la galerne...j'ai hâte, je l'adore !

    7
    Mercredi 13 Octobre 2010 à 01:57
    Armide

    Je ne connaissais pas Marie Nimier, mais son père...Je vais enfin pouvoir la découvrir.

    8
    Mercredi 13 Octobre 2010 à 16:48
    Voyelle

    et moi c'est le contraire. :))))

    9
    Mercredi 13 Octobre 2010 à 16:51
    Voyelle

    il faudra que je lise " la reine du silence"...plus tard !!!

    kiss !!!!!

    10
    Bleue-Farandole
    Jeudi 5 Septembre 2013 à 23:41
    Bleue-Farandole

    Je m'en vais lire cette belle histoire ma Voyelle! J'aime bien Marie Nimier. Bise d'amitié!



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :