• "Ma soeur ce boulet" de Claire Scovell Lazebnik

     

    Le titre m'avait interpellé...la 4ème de couverture promettait un non-ennui et je ne connaissais pas l'auteur.  Le tout fait que je l'ai lu pratiquement d'une traite. J'ai adoré le personnage de "Livvy" jeune fille rebelle au langage percutant... «C'est un avantage quand tu es un boudin. Les gens t'aiment pour toi, pas pour ton physique. » La situation unique à laquelle elle va devoir faire face laisse présager un pétage de plomb imminent.

    « Dans un coin de la pièce j'avise un plaid en cashmere plié dans un panier. J'en couvre Célia, puis j'éteins la télévision et sors. Je songe aussi à éteindre la lumière puis je me ravise. Elle risque d'avoir peur si elle se réveille dans le noir. Or quelquechose me dit que Célia est le genre de gosse qui s'effraie facilement. Si seulement elle pouvait dormir jusqu'au matin. Combien d'heures dort un enfant de son âge? J'ai un vague souvenir d'Alicia se plaignant que Célia ne dormait jamais quand elle était bébé. Mais depuis elle a grandi, peut-être qu'elle dort douze heures par jour, ce qui occuperait cinquante pour cent de son temps. Il ne me resterait donc plus que douze autres heures à meubler. En supposant qu'elle regarde la télé pendant deux heures et que Rosivel soit présente pendant huit heures...
    Je me hais. Je suis minable. »

    La présence de sa mère qui est sensée l'aider à devenir une adulte responsable  pour parfaire l'éducation d'une petite soeur qu'elle connait à peine ne va rien arranger. 

    « Denis me fais signe de me taire et me montre Célia, très occupée à trier par couleur les bonbons d'un paquets de M&M's.

    - Quoi? dis-je en riant. J'ai plus le droit de dire du mal d'eux maintenant qu'ils sont morts?

    - Si, mais pas devant leur descendance.

    - Je suis leur descendance moi aussi. Et vous pouvez dire tout ce que voulez sur Richard devant moi, ça ne me fais ni chaud ni froid.

    - Tu as vingt et un ans, et elle n'en a que trois. Laisse lui ses illusions.

    - Pourquoi? C'est encore pire quand on découvre la vérité.

    - Tu parles par expérience?

    - Oui dans un sens. Quand mes parents ont divorcé, j'ai dû regarder la réalité en face et admettre que ma famille n'était pas parfaite. Je suis pour qu'on dise la vérité aux enfants. C'est mieux que de rester toute sa vie avec de la merde dans les yeux.»

    En fait le livre aurait dû s'appeler "Ma mère, ce boulet" ! lol ! Cette sympathique découverte reste une lecture plaisante et drôle...à découvrir si vous avez envie de légereté. Ce roman a été adapté à la télévision en 2006 pour le téléfilm "Hello sister Goodbye Life", uniquement sorti en Allemagne et aux Etats Unis.

     

    ma soeur ce boulet m

    Fleuve noir – décembre 2004

    Edition France Loisirs – 2006

    Traduit de l’américain par Valérie Dariot

     

    4ème de couverture

    Comment faites-vous quand vous avez vingt ans, une mère farfelue, et un père remarié qui se tue dans un accident de voiture, vous laissant en héritage une immense maison et une gamine de trois ans, la demi-sœur que vous ne voyez qu'une fois par an ? Comment faites-vous quand votre chargé de cours, ce Joe Lowden qui tombe les filles comme des mouches, vous fait les yeux doux ? Comment faites-vous quand un confrère et ami de votre père vous force la main pour accepter cet encombrant héritage ? Et surtout, comment faites-vous, vous qui n'avez aucune habitude des gosses, pour calmer une petite Célia qui réclame sa maman... en hurlant ?

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 6 Mars 2012 à 17:20
    Evelyne
    Ta bannière est jolie ! Toi aussi tu as élagué et tu as joué à Tarzan sur ton blog hein ? Ce bouquin a l'air burlesque, je verrai si je le vois à la bibliothèque. Moi aussi le titre me parle ^^ Bisous.
    2
    Mardi 6 Mars 2012 à 21:15
    carole
    En effet il a l'air sympa ce bouquin ! Les collections Piment sont souvent bien !! Bizzz
    3
    Mardi 6 Mars 2012 à 21:21
    maya lou
    Qui n'a pas envie de légèreté ?! ;)
    Sympa ta nouvelle bannière .
    bises


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :