• "Purge" de Sofo Oksanen

    Un roman FORT, PUISSANT et TRES BIEN ECRIT qui m'a été prêté par une amie, je l'aurai bien gardé dans ma bibli tellement j'ai aimé.  

    Un énorme coup de coeur  !

     

    "Sofi Oksanen est née en Finlande en 1977, d’une mère estonienne et d’un père finlandais. Elle est devenue en trois romans et quelques pièces de théâtre un personnage incontournable de la scène littéraire finlandaise. Purge a marqué la consécration de l’auteur, qui a reçu en 2008 l’ensemble des prix littéraires du pays, mais le roman a également enrichi le débat historiographique sur cette période de l’occupation soviétique." 

     

    L'histoire de deux générations de femmes dans une Estonie qui a souffert de l'oppression soviétique et allemande. L'arrivée de Zara dans la vie de la vieille Aliide va refaire surgir la peur, l'humilation, la trahison, la torture, le viol que toutes deux ont subies à deux époques différentes.

    Leur rencontre révèlera au fil des pages leurs secrets, leurs sentiments, leurs émotions. Une tragédie familiale vécue dans une réalité historique qui questionne sur la conscience de vivre après avoir trahit les siens ...pour l'amour d'un homme. Le titre en dit long !

     

    "Aifelle" en parle aussi 

     

     

    9782234062405-G

    Editions La Cosmopolite Stock - 2010

    Traduit du finnois par Sébastien Cagnoli.

     

    4ème de couverture

    « Un vrai chef-d’oeuvre. Une merveille. 
    J’espère que tous les lecteurs du monde, les vrais, liront Purge. »  Nancy Huston

    En 1992, l’union soviétique s’effondre et la population estonienne fête le départ des Russes. Mais la vieille Aliide, elle, redoute les pillages et vit terrée dans sa maison, au fin fond des campagnes. 
    Ainsi, lorsqu’elle trouve Zara dans son jardin, une jeune femme qui semble en grande détresse, elle hésite à lui ouvrir sa porte. Ces deux femmes vont faire connaissance, et un lourd secret de famille va se révéler, en lien avec le passé de l’occupation soviétique et l’amour qu’Aliide a ressenti pour Hans, un résistant. La vieille dame va alors décider de protéger Zara jusqu’au bout, quel qu’en soit le prix. 
    Sofi Oksanen s’empare de l’Histoire pour bâtir une tragédie familiale envoûtante. Haletant comme un film d’Hitchcock, son roman pose plusieurs questions passionnantes : peut-on vivre dans un pays occupé sans se compromettre ? Quel jugement peut-on porter sur ces trahisons ou actes de collaboration une fois disparu le poids de la contrainte ? 
    Des questions qui ne peuvent que résonner fortement dans la tête des lecteurs français.

     

    En plus de son talent...le look de Sofi Oksanen...J'adore !!!!!

    Oksanen_Sofi_by_Toni_Harkonen.jpg

    photo Editions La cosmopolite Stock

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 3 Décembre 2010 à 17:13
    Arwen

    dis-moi, c'est un postiche qu'elle a sur la tête???? ben, là, elle nous bat !!!

    2
    Vendredi 3 Décembre 2010 à 18:41
    Armide

    On peut dificilement imaginer ces pages noires du quotidien des peuples opprimés. Il est bon de savoir jusqu'où peut aller la mesquinerie humaine et ses débordements.

    3
    Vendredi 3 Décembre 2010 à 18:42
    Aifelle

    J'espère qu'elle sera au salon du livre l'an prochain (les invités sont les pays nordiques). Je suis contente que tu aies aimé, c'est un grand livre à tout point vue. Merci pour le lien

    4
    Vendredi 3 Décembre 2010 à 20:54
    Coloquinte

    Si Voyelle et Nancy Huston le disent, la valeur est sûre !!

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :




    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :