• "Visite virtuelle"

    Ce week-end, l'évènement culturel " La nuit des musées" nous a conduit à la visite du musée de Victor Hugo à Villequier, en Seine Maritime.
    La célèbre maison, chargée de souvenirs heureux et douloureux, est le témoignage unissant les familles Vacquerie et Hugo.

    "Au 19ème siècle, la famille Vacquerie connu la prospérité grâce à Charles Isidore Vacquerie (1779-1843), armateur au Havre. Il fit de la maison de villégiature familiale la majestueuse demeure que l'on connaît aujourd'hui. Auguste (1819-1895), un de ses deux fils, est à la base du rapprochement entre les familles Vacquerie et Hugo. Homme de lettres, il fréquente à Paris les mêmes salons que Victor Hugo, pour lequel il cultive une grande admiration. Une amitié durable naît alors entre les deux hommes. Puis Charles, frère aîné d'Auguste, épouse Léopoldine, fille de Victor Hugo (1843). Plus tard, Auguste Vacquerie sera l'exécuteur testamentaire désigné par Victor Hugo pour protéger son héritage littéraire (1885). "



    A l'intérieur...



    Les chambres "rose" et "bleu" présentent l'univers du couple Léopoldine Hugo et Charles Vacquerie.



    © voyelle

     

                              

                                         "Le buste de Léopoldine Hugo" dans la chambre "rose"

    Sa mort tragique, en compagnie de son époux Charles Vacquerie, lorsque leur barque chavire sur la Seine entre Caudebec et Villequier et qu'ils se noient tous deux, le 4 septembre 1843, quelques mois seulement après leur mariage (15 février 1843), aura un grand impact sur l'œuvre et la personnalité de Victor Hugo. Il consacrera à la mémoire de sa fille de nombreux poèmes, notamment « Demain, dès l'aube... » et À Villequier dans Pauca Meae, le quatrième livre des Contemplations. Leur noyade y est relatée par des lettres et des journaux de l'époque.
    Elle est inhumée avec son époux à Villequier.( Source Wikipédia)




    Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne
    Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends.
    J'irai par la forêt, j'irai par la montagne.
    Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

    Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
    Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
    Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
    Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.

    Je ne regarderai ni l'or du soir qui tombe,
    Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
    Et quand j'arriverai, je mettrai sur ta tombe
    Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.




    © voyelle

    L'univers et la personnalité d'Adèle Foucher (1805-1868), épouse de Victor Hugo dans la chambre rouge au style que je qualifierai de "baroque" plutôt que de "rococo". Chacun son style !




    © voyelle

    Le bow-window est dédié à Juliette Drouet (1806-1883), l'amante qui partagea durant cinquante ans la vie de Victor Hugo.



    © voyelle

                                                    Les bustes d'Adèle et de Victor.




    © voyelle

    La salle de billard...et j'ajoute le célèbre quatrain  de Victor Hugo

                                                                                  « J’ai joué hier, je ne sais où,
                                                                                      À un billard d’étrange sorte :
                                                                                      Les boules restent à la porte,
                                                                                      Et la canne entre dans le trou. »


    Dans le jardin...



    © voyelle


    Vue du jardin; la Seine !

    © voyelle

    Le cimetière de Villequier : les tombes des familles Vacquérie et Hugo, sauf Victor qui comme nous le savons a été "panthéonisé"


    © voyelle

    Et je termine la visite avec quelques dessins, peintures de Victor Hugo, issus de ses carnets de voyages, qui ne sont pas exposés au Musée de Villequier. 





     






     


  • Commentaires

    1
    Lundi 18 Mai 2009 à 07:14
    Magnifique balade chez V.H.
    bonne semaine bises!
    2
    Jeudi 21 Mai 2009 à 00:13
    Kate
    j'ai bien aimé également marcher sur les pas de la famille de Victor Hugo sur les bords de la Seine - un musée à recommander - bizz
    3
    Mardi 14 Juillet 2009 à 20:56
    Maedes
    Tu me donnes l'impression d'être de la famille....  ou une invitée amie....
    Joli, bien présenté, intéressant.... tout cela me ravit!
    Merci Voyelle et bisous argentins
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Vendredi 17 Juillet 2009 à 22:50
    Voyelle
    un peu quelque part ! ma préférée des hugo c'est Adèle, la fille !


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :